Ode à l’Art ô Magie

Avril, gardons le fil Ar-ô-Ma

Les bourgeons continuent d’éclore, les arbres de verdir, les salades de s’offrir. La Nature suit immuablement son cours vers la floraison. Rien de tel que la compagnie merveilleuse d’amies aromatiques pour prendre soin de ma lumière intérieure quelles que soient les bourrasques du printemps.

Au petit matin, douceur douceur… le doux parfum de la fleur d’oranger, un spray d’hydrolat sur le visage et les cheveux, me réveille amoureuse déjà. Je savoure le silence de la maison avant le réveil de la famille, et choisis d’olfactiver mon rituel aux sept directions, un zest d’Orange à l’Est, une caresse d’Ylang ylang au Sud, la force du Cèdre à l’Ouest, le mystère du Santal au Nord, un hommage au père Soleil avec le parfum de Lavande des montagnes et un autre à notre mère Terre si généreuse en cadeaux avec le Patchouli… Et si vraiment mon cœur a besoin de soutien, une bouffée de Litsée citronnée ou de Mandarine rouge, et le soleil éloigne les nuages.

Rituels d’Arômagie

Je m’installe sur le canapé rouge emmitouflée dans une douce couverture, méditer les narines habitées de parfums est d’autant plus agréable. Quand mon corps proteste trop du manque de sommeil, quelques gouttes d’épinette noire sur les glandes surrénales et le thymus achèvent de me préparer à danser et co-créer avec la Vie. Quand j’ai besoin de me sentir forte, un auto-massage avec Laurier noble ou Vétiver sur le plexus solaire et me voilà prête à cracher le feu.

Aujourd’hui, j’ai le coeur d’en rire 🙂 En France ce matin, le poisson d’avril s’est fait voler la vedette par le partage des nouvelles sociales. Gardons le fil, gardons le fil rouge, et suivons notre nez. «Art-ô-Ma, Arômagie…. abracadabra, abramatata, joie et amour tu seras«.

Plutôt que d’écouter les questions existentielles de matête entêtée, je préfère fluir dans la joie de co-créer ma journée. Si ma tête insiste trop, je lui fais sniffer le puissant vétiver qui a ce don de remettre à l’endroit ce qui parait à l’envers, et d’enraciner dans les lois immuables de la Nature . Au cas ou un égrégor fou de poule sans tête chercherait à m’entrainer dans un délire, je porte avec moi toute la journée quelques essences aromatiques de conifères, leur sagesse millénaire a tout à me donner, sapin, épinette blanche ou bleue, pin maritime, pruche…

Ce soir, je me réserve un Art-ô-massage de pieds et de nombril avec un beurre coco karité tout doux au palmarosa et aux épices. Et quand la maison sera de nouveau silencieuse, je préparerai les rêves de ma nuit avec mon parfum d’intention. Rêver pour créer sa vie est l’invitation des Toltèques, peuple racine d’Amérique, maître dans l’art de créer. Leur leitmotiv est «apprends à sortir de l’état de mort-vivant, à relier ton Nahual, monde de la nuit, au Tonal, monde du jour, ainsi tu seras l’artiste créant ta vie«.

Que l’Arômagie soit fête !

Proposition de rituel pré-dodo

La période de pré-endormissement est idéale pour se relier à l’inconscient, et l’olfaction consciente est aussi une approche idéale car elle offre un chemin direct à la mémoire, à l’intuition et à l’inconscient. 
Choisir un parfum qui plait beaucoup ou choisir les yeux fermés un flacon parmi tous 
Dans une position assise confortable, avec le ventre libre de respirer
Poser le flacon sur le coeur au centre, en demandant la reliance à son âme et à l’âme de la plante 
Sentir le parfum par chaque narine à quelques reprises en demandant à son inconscient de faire émerger le plus grand appel de son coeur, par les rêves, par les signes, par les ressentis. 
Rester quelques minutes à l’écoute des sensations et ressentis du corps, sans attente, sans chercher à comprendre, sans juger.
Remercier et s’endormir.